En 2016, l'évolution du marché n'a pas répondu aux attentes des acteurs de l'économie et les projections pour 2017 n'indiquent pas qu'il pourrait y avoir un redressement de la situation par rapport à 2016. 54% des industriels qualifient la situation de mauvaise.

C'est dans le secteur industriel que les entreprises sont les plus touchées, relève une enquête de la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève. Seules 48% des entreprises sont satisfaites des affaires réalisées en 2016. La baisse est perceptible par rapport aux deux années précédentes où ce pourcentage avait atteint respectivement 48 et 50%. Les entreprises sont 30% à annoncer que leurs affaires se sont avérées médiocres ou peuvent être qualifiées de mauvaises. Cette proportion atteint même 54% dans l'industrie. Seules 22% admettent avoir fait de bonnes affaires, contre respectivement 24 et 31% lors des deux exercices précédents. Les sociétés actives à l'exportation sont les plus touchées par cette atonie.