Le fabricant allemand de machines de découpage vient d'annoncer la fermeture de son département de production, de développement ainsi que ses services administratifs et financiers, de même que celui de la formation sur son site suisse de Baar.

Quelque 160 employés sur les 232 que compte la filiale suisse du groupe sont touchés par cette mesure. Seules les activités de distribution et de service seront maintenues sur site implanté dans la cité zougoise. Pour Mathias Kammüller, directeur de la société, il était irresponsable de maintenir ces activités en Suisse compte tenu des surcapacités de production du groupe, ainsi que des coûts élevés de production et le haut niveau de change du franc suisse. Un plan social  basé sur des départs volontaires a été mis en place. L'entreprise entend apporter son aide aux employés licenciés pour qu'ils retrouvent un emploi et, si cela ne s'avère pas possible, pour leur offrir une prime de licenciement généreuse qui tiendra compte des années de service, de l'âge des personnes touchés. Une aide sera aussi apportée aux apprentis pour qu'ils retrouvent un emploi dans une autre entreprise.