Conformément aux nouvelles dispositions du droit suisse qui est entré en vigueur le 1er janvier 2008, les sociétés anonymes de taille modeste n'ont plus l'obligation de précéder à un audit de leurs comptes par un organe de contrôle externe.

L'utilisation de placements immobiliers internationaux non cotés permet d'obtenir, à partir d'un faible engagement de portefeuille, d'intéressants gains d'efficacité et de stabiliser l'évolution de valeur d'un portefeuille mixte.